Billet Pro #1 : “Pierre aimerait faire de meilleures cueillettes”

Ce que les Français appellent "Détermination d'objectif (DO)" et les Québécois "Cueillette" est le thème que Pierre, un accompagnant genevois de 34 ans me demande de traiter dans ce premier billet. Il m'écrit : "Tu m’as expliqué qu'une bonne Cueillette est essentielle à tout accompagnement de qualité parce qu'elle me permet de créer une alliance thérapeutique* et donc de choisir la meilleur stratégie thérapeutique. Merci, mais comment y arriver ?"La cueillette est effectivement une étape aussi primordiale que difficile : Il s'agit de poser les bonnes questions à son patient (que j'appellerai désormais "patactif", car un patient se doit aussi d'être actif). Mais qu'est-ce que les bonnes questions ? Celles qui obligent le patactif à préciser son objectif ou sa problématique, permettant ainsi à son accompagnant de bien en comprendre les enjeux et de choisir la stratégie d'accompagnement adéquate.Facile à dire, c’est vrai ! Cela demande toutefois non seulement un savoir-faire, mais un savoir-être que l'on peut ne peut acquérir qu'avec de la pratique. Tout comme un cuisinier va tâtonner en créant un nouveau plat, affinant petit à petit sa préparation, sa cuisson ou son choix d'épices, l’accompagnant débutant va tâtonner, et s'aider de l'objectif SMART, pour poser des questions permettant à son patactif de reformuler un objectif jusqu'à ce qu'il devienne Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste et…

0 commentaire

Soufflée et scotchée !

Un texte écrit par un monsieur que je ne connais pas, et qui a créé une entreprise que je ne connais pas. Il raconte une plantée publique (lors d'un TEDx) avec tant d'humilité et de capacité à rebondir que c'en est très touchant et intéressant !

0 commentaire