Le pont suspendu et la mongolfière pour arrêter de fumer !

Quel rapport vous demandez-vous ? Voici donc la petite histoire :

Dans quelques jours, je me rends chez un hypnothérapeute pour essayer d’arrêter de fumer ; comme cela m’inquiète un peu (pas l’hypnose mais bien le fait d’arrêter !), j’ai décidé de me préparer.

Je me suis donc autohypnotisée puis ai laissé venir les symboles que mon inconscient me proposait pour cette problématique.

J’ai alors vu devant moi un gouffre que traversait un pont suspendu. Image difficile (car je crains le vide) et qui n’était pas faite pour me rassurer sur le chemin à parcourir !

Toujours en autohypnose, j’ai décidé de travailler en métaphore ouverte (cf. explication dans l’onglet Boîte à outils) :

Je me suis d’abord vue marcher le long du gouffre pour trouver une autre voie mais mon esprit me ramenait toujours devant ce pont suspendu. J’ai alors “accepté” cette image qui m’était désagréable et… une magnifique mongolfière colorée a alors fait son apparition juste à côté de moi ! (J’ai un excellent souvenir de mon réel voyage en mongolfière.)

Je me suis donc imaginé y monter et pour l’alléger au maximum, j’ai jeté par-dessus bord dans un conteneur resté à terre toutes les cigarettes, les mégots, les paquets vides, les cendriers de ces 30 dernières années : De plus en plus légère, la mongolfière s’élevait de plus en plus haut et c’était magnifique !

En même temps m’est revenu en tête un vieux rêve : celui d’apprendre à jouer du saxophone et… toute heureuse dans ma mongolfière, j’ai décidé que tout ce que j’avais aspiré en fumée et bien je le soufflerais à l’avenir dans mon saxo pour en faire de belles notes !

Puis ma mongolfière et moi nous sommes posées en douceur de l’autre côté du gouffre d’où j’étais heureuse de voir mon passé de fumeuse resté du côté opposé et d’où, me tournant dans l’autre direction, je voyais une Cécile de l’avenir me féliciter de loin pour avoir réussi ce défi 🙂

Analysant après coup cette métaphore ouverte, j’ai trouvé très intéressant le parallèle de la mongolfière qui s’allège en jetant tout ce qui concerne les cigarettes puisqu’une de mes peurs en arrêtant de fumer est… de prendre du poids ! Le fait de remplacer “avaler de la fumée toxique” par “souffler de belles notes de musique dans mon saxo” montre aussi parfaitement comme notre esprit aime jouer avec les symboles lorsque nous le lui permettons !

Je serai prolixe sur mon succès et discrète sur mon échec dans la poursuite de ce but : Devenir non-fumeuse 🙂

P1180430