Billet Pro #6 : “La vieille dame et la mer”

 

La magie de la symbolisation… : C’est le cas pour cette adorable vieille dame venue me voir il y a quelques jours. Elle a passé beaucoup de temps à m’expliquer toute la colère qu’elle avait en elle, et que c’est comme si « elle était programmée à l’envers : tout ce que je demande se passe à l’envers ».

Comme elle ne voulait pas d’hypnose, je lui ai proposé de s’installer confortablement dans le fauteuil et lui ai donné une couverture « Oh, c’est tout doux comme un cocon » dit-elle avec un grand sourire. Je lui ai fait quelques suggestions sur sa respiration et la détente qui s’installait tout en lui proposant de fermer les yeux.

Elle m’avait donné deux paysages métaphoriques récurrents chez elle avec lesquels nous avons fait de la Modélisation symbolique : « Je suis dans l’eau jusqu’aux épaules, quelque chose de boueux m’enchaîne par les pieds » et « Je suis dans la cour d’un château, je suis invisible pour les autres et je ne peux pas sortir de ce château ».

Durant la Modélisation, elle a pu sortir de l’eau à son grand bonheur et sa plus grande surprise : elle avait maintes fois essayé avec différents thérapeutes et approches mais jusqu’à ce jour, elle n’avait jamais pu en sortir.

Ses jambes ont commencé à gigoter et elle me dit « je suis en train de courir sur la plage, j’ai une robe qui vole au vent, qu’est-ce que c’est bien ! » puis après quelques minutes, elle me dit « j’ai une douleur au tibia, c’est comme un couteau qui me pique. Du coup, je suis par terre sur la plage ». Elle a réussi à diviser son couteau en petits morceaux  qui s’en sont allés par la plante des pieds. Prise de conscience : « J’ai eu la polio quand j’étais petite ! » Et la revoilà sur sa plage en train de marcher.

Ensuite, elle a très mal à la tête, nuque et omoplates « C’est comme s’il y avait une herse et un soldat là-derrière qui m’a enchaînée ». On y travaille à nouveau au niveau symbolique et finalement, le soldat est aspiré en arrière et la herse a disparu mais il y a plein de « trous » à la place. Comme elle aime les couleurs, je lui propose d’en choisir une « Le rose » et d’en faire une douche sur tous les « trous » pour les combler. Ce qu’elle a fait.

Elle est repartie tellement ravie « Je suis sortie de l’eau vous vous rendez compte !!!! » qu’elle m’a embrassée sur les deux joues « Et en plus on a ri plusieurs fois ! »… Si j’en ai, je vous donnerai de ses nouvelles.

Laisser un commentaire