Billet Pro #5 : “Les stratégies thérapeutiques”

Daniel, hypnothérapeute à Fribourg, me dit « avoir de la peine à choisir la bonne stratégie ».

Bonjour Daniel,

Merci pour cette question – primordiale en accompagnement.

La première stratégie thérapeutique consiste à relever le maximum d’informations de la part de la personne que nous recevons.

Au niveau verbal : ce qu’elle dit et comment elle le dit (dépistage de croyances, valeurs, biais cognitifs, recueil de métaphores, etc.)

Au niveau non-verbal et para-verbal : ce qu’exprime son corps (attitudes, positions, mouvements, etc.) ainsi que la présence d’une cohérence ou non entre le verbal, non-verbal et para-verbal.

Et c’est à partir de cet ensemble d’informations que nous allons choisir la stratégie la plus adéquate.

En ce qui concerne l’accompagnement en lui-même, il s’agit déjà de déterminer à quel niveau il est adéquat de travailler : l’environnement, le comportement, les capacités et compétences ou l’identité, etc.

Au niveau temporel, il est bien de se demander s’il y a des ressources à aller chercher dans le passé ou le futur. Idem concernant la provenance des obstacles ou des expériences subjectives limitantes.

Puis il s’agira de choisir la technique la plus appropriée, et Daniel, en tant qu’hypnothérapeute, je suppose que votre choix de stratégies hypnotiques pourrait consister à faire de l’hypnose dite « ericksonienne » ou des inductions rapides, du signaling ou écriture automatique, régression et/ou futurisation, lévitation et/ou catalepsie, métaphores archétypale ou personnalisée, ouverte ou fermée, enchâssée, etc.

Pour un accompagnant qui travaille avec différentes approches, il aura de plus à choisir l’approche ou l’ensemble d’approches adéquates ainsi que leur ordre. Par exemple, d’abord un début de ChoZif’, entrecoupé d’une induction rapide, puis reprise de la ChoZif’, puis quelques rondes de FasterEFT puis fin de la ChoZif’.

Être apte à choisir la stratégie thérapeutique adéquate consiste donc à rassembler un ensemble d’informations puis à choisir les techniques et approches qui pourront amener tel ou tel patactif à l’atteinte de son objectif. Il s’agit donc d’un ensemble de savoir-être, de savoir-faire. C’est le résultat qui vous indiquera si vous avez choisi la ou les bonne(s) stratégie(s).

On ne parle plus de stratégie mais d’art thérapeutique quand l’accompagnant sait manier et assembler différentes techniques et approches avec élégance et fluidité. Et quand vous serez devenu un praticien averti, ce seront votre intuition et votre ressenti qui vous le confirmeront à l’instant !

Laisser un commentaire