fbpx

Symboles et archétypes

Un symbole est un terme – représentant un nom, un organe, une image, une figure, etc. – qui, bien qu’utilisé dans le langage courant et quotidien (comme le mot « coeur » par exemple) – résonne aussi en nous à un autre niveau qui ne nous est pas accessible rationnellement. Prenons pour exemple les nombreux rêves que nous faisons, et dont nous ne comprenons pas toujours le sens même si nous « ressentons » le message transmis.

 

Comme le précise Jean Chevalier dans son Dictionnaire des symboles : « C’est parce que d’innombrables choses se situent au-delà des limites de l’entendement humain que nous utilisons constamment des termes symboliques pour représenter des concepts que nous ne pouvons ni définir ni comprendre pleinement.

 

[…] L’homme ne perçoit jamais rien pleinement. Il peut voir, entendre, toucher, goûter. Mais les informations qui lui sont ainsi transmises par ses sens dépendent du nombre et de la qualité de ces mêmes sens. Les sens de l’homme limitent la perception qu’il a du monde qui l’entoure. »

 

Le symbole nous permet d’ouvrir grand la fenêtre sur les liens et multiples dimensions entre nos univers intérieur et extérieur ainsi que de faire des liens à propos de tout ce que nous ne comprenons pas mais ressentons pourtant. Alors, quand notre pensée ne trouve plus les mots qu’il faut pour exprimer ce qui est ressenti, elle les remplace spontanément par le langage des symboles et des métaphores.

 

Ce que j’ai découvert dans ma pratique, en travaillant avec eux, c’est qu’ils sont « vivants », capables de se transformer et d’ainsi transformer en profondeur la personne qui les exprime.

 

Chevalier le dit très bien : « La finalité du symbole est une prise de conscience de l’être, dans toutes les dimensions du temps et de l’espace, et de sa projection dans l’au-delà. »

 

Les symboles sont souvent d’ordre individuel ou culturel, alors que les archétypes sont d’ordre universel et intemporel.

 

Jung dit les avoir nommés ainsi parce que bien que leur origine soit inconnue, ils apparaissent partout et tout au long des différentes époques et cultures, même lorsqu’il n’y a pas eu de transmission culturelle ou héréditaire pouvant les expliquer.

 

« Certains rêves, visions et pensées peuvent soudain apparaître, et si minutieuse que soit l’investigation, elle n’en révèle pas la cause. Cela ne signifie pas que la cause n’existe pas. Mais elle est si lointaine, si obscure, que nous ne pouvons pas l’apercevoir. L’esprit archétypique s’est substitué à la pensée consciente et à ses raisonnements pour assumer la tâche du pronostic. Les archétypes sont doués d’une initiative propre et d’une énergie spécifique. […] Ils vont et viennent à leur guise, et souvent, ils s’opposent à nos intentions conscientes ou les modifient de la façon la plus embarrassante.» 8

error: Content is protected !!