Mr N.R., 40 ans, DRH

Je suis venu vous voir en état de grandes confusion et tristesse à propos d’une séparation sentimentale qui me culpabilisait. Je vous ai quittée avec un changement total du processus de mes pensées.
Le lendemain, je me sentais léger et soulagé, car n’ayant plus d’attente ni par-rapport à la personne concernée ni par-rapport à la situation mise en exergue.
Avec du recul, je réalise que je me suis ainsi senti vraiment ‘libéré’ de quelque chose de réducteur et me suis ainsi rendu disponible pour une nouvelle relation ; que j’ai trouvée et dans laquelle je me sens en parfaite harmonie.

Laisser un commentaire