Retours des parents sur le premier atelier :

Parent de Sal.
“Lorsque j’ai inscrit ma fille de 6 ans à cet atelier, je souhaitais vraiment qu’elle puisse identifier ce qui se passait à l’intérieur d’elle-même et surtout qu’elle puisse reconnaître et mettre des mots sur ses émotions. Elle est suivie en psychomotricité pour un trouble tonico-émotionnel dû à son retard de développement des yeux et est, en ce moment, en bilan pour une dysgraphie. Si je devais décrire ma fille en quelques mots avant l’atelier, je dirais que c’était une petite fille timide, qui vivait plein de choses dans son cœur et dans sa tête mais qui n’arrivait pas à les saisir et de ce fait, avait tendance à avoir de grosses crises de colère.  Elle avait déjà réalisé la roue des émotions avec sa thérapeute mais à part la tristesse, elle ne saisissait pas encore ce qu’étaient les autres émotions.
Au fur et à mesure des ateliers, elle a très vite cherché à se « scanner » elle-même : elle identifiait ses ressentis en temps réels et le soir faisait volontiers le résumé des émotions vécues durant la journée. Elle a ainsi appris à être très attentive à ses émotions et cela a été extraordinaire pour elle et lui a permis de communiquer avec nous, parents, afin que nous puissions l’accompagner au plus juste sur son chemin.
Elle utilise facilement MyEft pour transformer une émotion désagréable et connaît à présent le plaisir de passer d’une émotion désagréable vers une émotions plus agréable et confortable.  Elle les dédramatise aussi. Je vois bien qu’elle sait désormais naviguer de l’une à l’autre sans rester enfermée, et surtout, qu’elle a le pouvoir, en elle, de choisir ce qu’elle veut en faire.
Je suis heureuse qu’elle sache désormais ce qu’est la sérénité…
J’ai trouvé le moment d’échange avec le parents très utile et important.
Je suis heureuse que ma fille ait eu la chance de vivre cet atelier. Je mesure combien cela lui est profitable aujourd’hui. Elle accède facilement à son intériorité et je la trouve plus apaisée et confiante. Merci infiniment. MERCI 😊

Parent d’A.
« Il a utilisé ses doigts en tapotant sa tête. Il le fait par lui-même parfois. Je pense qu’il arrive petit à petit à identifier la colère ou la tristesse losqu’il pleure. Le moment d’échange a permis d’avoir un retour sur les différentes techniques car il n’a pas beaucoup parlé à la maison de ce qu’il a fait. »

Parent d’Am.
« Am. n’a pas spontanément « utilisé » les outils reçus mais j’ai vu que cela semblait naturel en séance avec sa thérapeute. Elle verbalisait déjà ses émotions mais cela a été plus fluide au fil des ateliers. Elle en parle sans barrières et c’est agréable. Elle était émerveillée chaque mercredi et en a beaucoup parlé autour d’elle. Je me réjouis de voir comment elle va s’approprier cela et serai là pour l’accompagner. »

Parent d’Ag.
« Sa joie et son impatience de venir aux ateliers. Elle arrive mieux à s’écouter. Une peur de faire le moment d’échange. J’ai pu voir alors ma fille à l’aise avec son corps, son cœur et les règles de communauté. Des émotions de fierté, de joie et de bonheur de la voir si confiante. MERCI MERCI MERCI A VOUS DEUX. »

Parent de Sas.
« Sas. partageant peu ce qu’elle vit en dehors de la maison (école, vie chez les grands-parents, activités sportives, etc.), je n’ai rien su de ce qui était fait à l’atelier… si ce n’est qu’elle a eu beaucoup de plaisir à y participer. Au niveau de l’évolution quant à la gestion des émotions, je n’ai encore pas vu d’évolution ou de changement. Quoi qu’il en soit, merci d’avoir organisé ce cours qui permettra, j’en suis sûre, à Sas., d’identifier ses émotions et trouver des pistes pour travailler avec.”

Parent de C. 
« Mon enfant a eu beaucoup de plaisir à venir aux ateliers. Je ne l’ai pas vue mettre en pratique les « astuces » (pour l’instant) alors je suis contente d’avoir vu ce qu’ils ont travaillé durant les ateliers lors du moment d’échange. Ainsi je pourrai l’accompagner si elle en ressent le besoin. Merci pour ces jolies découvertes ! »

Billet Pro #3 : “Les leviers de changement”

« J’entends beaucoup parler des leviers de changements sur les réseaux mais en formation nous n’avons jamais étudié ça (en tout cas pas sous ce nom-là) ; de quoi s’agit-il exactement ? » me demande Mathieu, accompagnant à Lausanne.

A mon avis, les leviers de changement sont de deux sortes, ceux que l’on trouve :

1) Dans les informations exprimées par la personne que l’on accompagne (lors de la cueillette mais aussi par la suite), et qui donnent des informations sur sa Carte du monde (comme ses Valeurs, Croyances, et autres filtres mentaux ; ou encore ses métaphores et symboles, etc.), qui sont exprimées sous forme verbale, non-verbale et para-verbale, et qui finalement indiquent à l’accompagnant une congruence ou pas des différents éléments.

2) Dans le savoir-faire et le savoir-être de l’accompagnant, d’abord dans sa capacité à créer l’alliance thérapeutique puis dans celle à choisir ses Stratégies thérapeutiques. Alors chaque partie de ce tout devient un levier de changement potentiel qui – bien choisi – permettra une évolution de la Carte du monde du patactif (dans le respect de qui il est et de l’objectif qu’il s’est fixé, bien évidemment).
Au niveau du savoir-faire : Qu’est-ce que l’accompagnant aura su calibrer chez son interlocuteur ? Et que décidera-t-il de mettre en action ou pas ? Et à quel niveau ?
Au niveau conversationnel, et déjà lors de la cueillette, on peut utiliser les leviers de changement que sont les Recadrages et les Recyclages.
Un choix et un timing adéquat dépendent évidemment de ses capacités et compétences – de son expérience -, de sa propre histoire de vie, du travail fait sur ses propres croyances en tant qu’individu et en tant qu’accompagnant, de la qualité d’ouverture de sa Carte du monde, etc.
Nous retrouvons donc ici les subtilités de la cueillette (cf. Billet #1), ainsi que le savoir-faire et le savoir-être qu’elle demande (cf. Billet #2).

En résumé : Est un levier de changement toute information – innée ou acquise – exprimée par un patactif, ainsi que toute action – innée ou acquise – provenant d’un accompagnant et utile à l’évolution du patactif.

J’ai rencontré toutes sortes d’accompagnants, hypnos, coach et autres.

Certains se bornant à appliquer ce qu’ils ont appris en formation, d’autres démontrant de bonnes capacités techniques (savoir-faire) mais tous n’ayant pas développé le savoir-être correspondant…

J’ai aussi rencontré des accompagnants ayant de belles capacités d’intention (savoir-être), qui peinent pourtant à comprendre l’importance des Stratégies thérapeutiques et des leviers de changement  (savoir-faire); et dont l’excès de sympathie ou de synchronisation, d’association ou contre-transfert nuit alors à leur capacité à être des stratèges de l’accompagnement…

L’idéal – comme l’aurez compris celles et ceux d’entre vous qui avez lu le billet #2 – étant d’être en équilibre entre pensée et ressenti, de faire une synergie du savoir-faire et du savoir-être et d’avoir déplié une Carte du monde plus large que celle des personnes que l’on accompagne.

Et là… La magie commence à opérer !

Essentiellement vôtre, Cécile
Ce billet est sous licence Creative Commons, et donc partageable pour autant que sa source soit mentionnée. Celle-ci étant : CFS Centre de Formations Sigmasolutions hypnose, PNL, accompagnement et coaching – Cécile Wyler – Lausanne

Retours des observatrices :

Amanda Micheloud, éducatrice de la petite enfance et hypnothérapeute
Cet atelier m’a apporté beaucoup de pistes et d’idées afin de moi-même proposer des ateliers un jour. Ce fut un énorme plaisir d’observer le plaisir qu’avaient les enfants à ces ateliers. C’est emplie d’émotions que j’ai assisté au moment d’échange et de plaisir partagé avec les parents. Les enfants repartent avec plein d’outils pour toute leur vie et nous aussi   😊 Je veux transmettre à l’avenir un atelier aussi riche. Etant très émotive, j’aurais aimé, enfant, posséder ces outils, c’est pourquoi je souhaite aujourd’hui les transmettre. Un grand merci à vous deux pour cette belle découverte et ces beaux moments partagés.

Maria Amella Burcher, enseignante primaire et thérapeute hypnose et chromato.
« Cet atelier m’a apporté beaucoup d’émerveillement et de connaissance sur le travail possible à réaliser et sur la créativité à laisser émerger. Une belle progression et assimilation des émotions, progressive mais sûre. Au 4e atelier, chaque enfant était plus présent à lui et au groupe. Il transformait avec aisance ses émotions négatives. Le pouvoir de la libération émotionnelle (MyEFT) et de la mise en mots des ressentis : A quel point c’est indispensable pour bien grandir… Cet atelier redonne le pouvoir à l’enfant sur ses pensées et ses émotions. En groupe, et en accompagnement individuel aussi, rien à changer ! J’ai trouvé super la liberté, la bienveillance, l’accueil, ainsi que les propositions. MERCI ! »

Linda Monney, dessinatrice architecture en réorientation art-thérapie
« Un grand merci, cela confirme mon envie d’apporter des outils aux enfants pour avancer, grandir et vivre leur vie sans trop subir leurs émotions. Cela m’a donné une vue d’ensemble d’outils. J’ai beaucoup apprécié le matériel utilisé !

Billet #2: L’Alliance Thérapeutique

Anne, 29 ans, infirmière et hypnothérapeute à Strasbourg, m’écrit : « Vous avez parlé de l’alliance thérapeutique mais qu’entendez-vous exactement par cela ? Cela me paraît être la même chose que le rapport et donc, quelque chose qui se fait naturellement  ! »

Effectivement, ces deux termes peuvent paraître identiques, mais ne le sont pas. Car l’Alliance thérapeutique englobe le Rapport, les deux étant quelque chose qu’on acquiert et qui n’est donc pas inné ou naturel, comme vous le verrez ci-dessous.

L’Alliance thérapeutique est un subtil mélange d’Attention et d’Intention, la première allant donner vie à la seconde.

L’Attention demande le savoir-faire suivant :
1. Calibrer (terme rébarbatif comme l’est souvent la terminologie PNL), c’est être capable d’observer le langage verbal, non-verbal et para-verbal de son interlocuteur, de vérifier leur congruence – ou pas –, tout en notant mentalement ces informations.

Exemple : Si votre patactif dit « Finalement, tout ne va pas si mal » (verbal) avec un petit sourire tout en serrant les mâchoires (para-verbal), en gardant les bras croisés et en regardant ailleurs (non-verbal), cela vous aura permis de calibrer que son attitude n’est pas congruente… et donc d’approfondir votre Cueillette ou lancer une autre action.

2. Se synchroniser, c’est – littéralement – se mettre sur la même longueur d’ondes que votre interlocuteur, entrer dans sa Carte du monde (autrement dit dans son Expérience subjective). Car, s’il est vrai qu’au quotidien, la synchronisation peut se faire spontanément (des amoureux qui marchent au même pas, une jeune mère qui sent ce dont son nourrisson a besoin, etc.), elle demande une réelle conscience en accompagnement, car il est tout aussi important de savoir quand et comment se synchroniser que savoir quand et comment se dé-synchroniser.

Cette Attention donne alors vie à l’Intention qui consiste :
3. En un Rapport – espace relationnel de sécurité et de confiance – qui va permettre ensuite à l’accompagnant de prendre les rênes, ou, autrement dit, de prendre :

4. Au Lead : dans la danse en couple, comme dans l’accompagnement, il ne peut y avoir qu’un/e meneur/euse pour évoluer harmonieusement. Et la personne qui mène devrait toujours être l’accompagnant  (sauf si pour des raisons stratégiques, il/elle décide de laisser croire que ce n’est pas lui le meneur). Lorsque toutes ces étapes ont été respectées, nous arrivons alors à :

5. Une Alliance thérapeutique de qualité, qui nous permet de mettre en action les Stratégies thérapeutiques appropriées pour que notre accompagnement soit un succès, tout en restant confortable pour la personne que nous accompagnons.

Ainsi, si le Rapport consiste à créer un espace relationnel de sécurité et de confiance, l’Alliance thérapeutique utilise cet espace pour mettre en action les Stratégies thérapeutiques que l’accompagnant/e aura définies.

Ce billet est une licence Creative Commons, et donc gratuitement imprimable et partageable pour autant que sa source soit citée “CFS Centre de Formations Sigmasolutions hypnose, PNL, accompagnement et coaching – Cécile Wyler – Lausanne – https://www.sigmasolutions.me/

Mme S.S.

Profil du pactatif : 40 ans, employée de banque – en phase de réorientation professionnelle

Ce que j’ai particulièrement aimé :

  • le côté imaginatif de visualiser les choses
  • les exercices qui ressemblent à des jeux
  • le dialogue très ouvert
  • ton esprit d’analyse rapide

Etant amies dans la vie, j’ai beaucoup apprécié ta capacité à garder la distance professionnelle nécessaire mais sans que ça ne devienne à aucun moment froid et impersonnel, au contraire j’ai trouvé que ton travail était personnalisé et réadapté à chaque séance.Alors que nous étions parties sur une ‘simple’ histoire de régime (jamais simple), tu as trouvé très vite les ‘failles’ à combler, telles que mon manque de confiance en moi, mes peurs et mes doutes. Grâce aux exercices que nous avons fait ensemble et à ce que tu m’as demandé de préparer à la maison pour chaque séance suivante, j’ai pu reprendre conscience de mes potentiels et retrouver ma créativité. J’ai particulièrement aimé la technique ‘des ancrages’, j’ai trouvé ça simple, efficace et réutilisable à n’importe quel moment. Comme je te l’ai dit, j’en ai ajouté moi-même et ça fonctionne très bien : en quelques secondes, je me retrouve dans ma visualisation et ça m’aide à tenir ou atteindre mon objectif.
Pour la stratégie que tu m’as faite connaître, j’ai souvent en tête les images et les sensations que nous avons faites ressortir et remises en situation lors de la séance que nous y avons consacrée. Vraiment drôle, et sacrément efficace ! Je sais que j’y penserai lors de moments de doute, et je suis sûre que j’arriverai alors à retrouver ces instants de prise de décision et de totale confiance en moi.
Le déclencheur le plus important a été de mieux prendre conscience de mes dialogues intérieurs : je peux maintenant très vite changer mon phrasé intérieur, le réorienter d’une façon plus positive et par conséquent ré-envisager une situation sous un autre angle.
Dans les mois qui ont suivi la fin de nos séances de coaching j’ai pu constater que le travail effectué ensemble, et qui semblait si léger et ludique, était ancré en moi bien plus profondément que je ne le pensais. Les images qui m’ont sauté aux yeux durant les exercices sont toujours aussi nettes dans mon esprit et reviennent durant les moments importants de ma vie.
Ce qui est sûr, c’est que j’ai maintenant confiance en moi et accès à mes outils intérieurs à tout moment.
Je te remercie pour cette belle aventure et ces moments partagés.

Mr N.R., 40 ans, DRH

Je suis venu vous voir en état de grandes confusion et tristesse à propos d’une séparation sentimentale qui me culpabilisait. Je vous ai quittée avec un changement total du processus de mes pensées.
Le lendemain, je me sentais léger et soulagé, car n’ayant plus d’attente ni par-rapport à la personne concernée ni par-rapport à la situation mise en exergue.
Avec du recul, je réalise que je me suis ainsi senti vraiment ‘libéré’ de quelque chose de réducteur et me suis ainsi rendu disponible pour une nouvelle relation ; que j’ai trouvée et dans laquelle je me sens en parfaite harmonie.

Mme J.T.

Profil du pactatif : directrice de crèche, auteur d’un ouvrage pédagogique

Le livre a reçu un écho favorable dans le milieu de la petite enfance. En fait, il n’existait rien dans ce domaine précis. D’autre part, il est agréable à lire, me dit-on. Grâce à vous aussi ! Avec mes plus vifs remerciements pour votre aide qui a permis de rendre l’écriture de ce livre plus lisible.

Mlle E.J., 27 ans, en recherche d’emploi

Pour commencer un grand merci !
Lorsque je suis venue vous voir, j’exprimais une certaine retenue lorsqu’il s’agissait d’exposer mon parcours professionnel multiple. Je ne savais comment mettre en avant mes qualités et compétences étant donné que la branche pour laquelle j’effectuais mes recherches d’emploi était complètement différente des précédentes.
Le travail avec vous m’a permis d’apprendre comment utiliser les qualités et compétences que j’avais acquises dans les métiers que j’avais exercé précédemment ainsi qu’à reprendre de l’assurance pour atteindre mon but professionnel. Cela m’a aussi appris à lâcher prise, à être fière de moi quand je fais quelque chose de bien, et enfin à ne pas être trop exigeante avec moi-même, ne pouvant me rendre au-delà de ce dont je suis capable : l’important finalement étant de faire de mon mieux !
Je me souviens que je voulais tout contrôler, même ce qui ne dépendait pas de moi. Ex : l’attente de la décision pour mes cours. Vous en souvenez-vous ?
Et puis il y a eu la fois où vous m’avez demandé de penser à un événement positif qui m’avait marqué et d’ensuite essayer de ressentir la même chose qu’à ce moment-là. Le fait d’avoir travaillé sur les côtés émotionnel et rationnel a été aussi intéressant même si, en ce moment, j’ai de la peine à les appliquer.
Un élément porteur précis : « L’entraînement à l’entretien d’embauche » que vous m’avez proposé de suivre avec votre ami DrH. J’ai pu me rendre compte des « erreurs » que je faisais lors de ce genre d’entretien et comment les corriger : En faisant ressortir clairement mes qualités ainsi que ma confiance en moi, en mettant en avant mes points positifs et le fait que je puisse être moi-même, comme mon attitude stable et sereine, et le sourire que je garde toujours quoi qu’il arrive. En ce qui concerne le côté privé, je vous en parlerai une autre fois. Je ne serais pas très objective si je le faisais aujourd’hui car je passe par une période difficile.
Quant aux améliorations à apporter, je suis désolée mais pour l’instant je n’en trouve aucune : Preuve de votre grande conscience professionnelle !
Vous êtes chaleureuse, dynamique, naturelle, de plus vous avez le sens de l’écoute, et vous avez su vous adapter à ma façon d’être tout en restant objective. Vous vous êtes investie et vous étiez soucieuse de chaque détail. Vous avez toujours essayé de m’aider à trouver une solution et à avancer par étapes.

Mme F.R.

Profil du pactatif : 37 ans, secrétaire, en phase de réorientation professionnelle

Tout d’abord un grand merci pour cet entretien si bien mené de votre part, et si constructif pour la mienne.
En arrivant à ce rendez-vous, j’étais dans un état mental confus, et j’en suis ressortie dans un état positif : claire dans mon esprit et pleine d’énergie. Le résultat a eu un effet plus que bénéfique puisque j’ai décroché le poste dont il était question deux semaines plus tard !
Je ne vais pas en raconter le contexte, mais je tiens à souligner les points suivants vous concernant : Tout en étant naturelle, vous avez mené cet entretien d’une manière très précise, calme, concise et drôle à la fois.
Vous avez su me donner les clés nécessaires afin que je prenne de la distance avec les événements, et que je puisse “peser” le pour et le contre de mon choix. Vous avez su m’amener à me regarder sous différents aspects de ma personne, (émotion – intuition – logique) et donc me faire voir, par moi-même, quels étaient mes besoins et mes choix face à l’évènement analysé !
Je vous en remercie encore grandement puisque, trois semaines après, je peux encore mettre à profit ce que vous m’avez appris. Bref, mille mercis à vous !

Mr. M.K., 47 ans, cadre bancaire

Depuis un mois avant notre rendez-vous, quelque chose me tracassait, me faisait du mal bien que je savais que cela n’aurait pas dû m’impressionner.
Je n’avais pas la moindre idée de ce que nous allions faire mais en une heure et demie de coaching, ma perception de ce ‘quelque chose’ a complètement changé, j’en suis encore tellement surpris !
Malgré mon ouverture pour ‘jouer’ le jeu, j’ai été surpris de la rapidité avec laquelle j’ai pu me transposer dans les états que vous m’avez proposés. J’ai également été surpris des situations que j’ai choisies et qui correspondaient à ces états.
J’ai trouvé impressionnant la ‘précision’ avec laquelle nous avons pu faire ressortir les éléments de chaque situation. Les revoir comme observateur a été également très intéressant.
Quand enfin une partie de moi a pu se mettre plus que clairement au-dessus de la situation (y compris de la personne qui cherchait à me faire du mal), cela a été une révélation et un véritable bonheur. J’ai senti à ce moment-là que je ne me laisserais plus atteindre par ce genre de gens et de situations !
Non seulement cette situation a pu être ‘classée’ (et je le souligne ‘véritablement digérée’) mais en plus, depuis notre séance, je n’ai qu’à penser à une des situations exercées pour retrouver ce sentiment d’être au dessus de ces milles petites choses, oh si importantes, qui veulent gâcher notre bien-être quotidien.
J’ai beaucoup apprécié votre humilité et la modestie avec laquelle vous avez travaillé avec moi, tout en étant clairement convaincue du procédé. Et ça a fonctionné !
Merci encore, j’ai acquis un outil très précieux, que j’ai toujours en moi et que je peux utiliser n’importe quand et n’importe où ! Je me réjouis d’ores et déjà de la prochaine occasion de travailler avec vous.