Réapprendre le monde

« Oui… tous ces flocons de neige qui tombent sont en fait des milliards de petits soleils qui tombent dans mon jardin ! 🙂 » C’était ma découverte de ce matin en faisant l’exercice qui suit ! J’ai adoré…

Comment retrouver ses yeux d’enfant

Je l’ai également suggéré à une cliente lors d’une première séance d’hypnose avant-hier (accompagné bien sûr d’autres suggestions…), toujours est-il qu’à la fin de la séance, son feedback était « mon sacrum s’est posé, je suis plus ancrée et, pour la première fois, une porte s’est ouverte et je vais aboutir »… Pas mal pour une séance découverte [d’hypnose] sans objectif si ce n’était expérimenter, non ?!

Merci à Jean-Claude Laborde et Conscience quantique pour le partage!

Notre enfant intérieur : comment le guérir et le chérir :-)

Some of us may have learned to process our lives in a negative manner from our childhood. One very effective way of undoing this negative training is to look at a picture of yourself as a child and say to yourself the things you wanted to hear when you were young. Talk to your inner child as if you were talking to a child you really care about and want to help.

Doing this to yourself helps to UNDO the negative training that you once received and implants an Optimistic focus. When you do this regularly you will retrain your brain to generate thoughts of an Optimistic nature regularly and THAT will make you feel better!

de : Optimistic Brain: Positive thinking can change your life!

Partir à la rencontre de notre enfant intérieur

Aujourd’hui, un très beau travail a été fait lors d’une séance d’hypnose sur l’enfant intérieur…

<ƒ;

Mais oui, vous savez bien ! Cet enfant symbolique qui est censé courir, jouer, rire et sauter – quelque part en nous – et qui, bien souvent, ne court pas, ne joue pas, ne rit pas et ne saute pas… mais prend souvent la forme d’un insupportable garnement ! Pourquoi ? Parce qu’il a été blessé il y a longtemps, à une époque où il n’avait pas les moyens de se défendre…

Alors, partons à sa rencontre ! Allons le découvrir, l’apprivoiser et lui dire que nous l’acceptons tel qu’il est – aussi meurtri qu’il puisse être ! Allons lui dire que nous l’aimons inconditionnellement.

Puis, une fois que nous aurons gagné sa confiance, que nous l’aurons apprivoisé,  berçons-le, cajolons-le, soignons-le et… guérissons-le ! Car lorsqu’il aura été guéri :

Notre enfant intérieur sera toujours heureux, quelque part à l’intérieur de nous ; et plus notre enfant intérieur est heureux (car nous lui aurons dit que nos problèmes de « grands » ne le concernent pas et que nous sommes à même de les gérer), plus il devient créatif ! Alors, Ô bonheur : Plus nous trouvons nous-même des solutions originales et efficaces à nos problèmes de « grands » !

Intéressant, non ?! Fascinant même, je dirais !

🙂

Intéressés ? Vous n’avez plus qu’à vous décider puis à trouver le bon accompagnement (thérapie jungienne, hypnothérapie, etc.) pour vivre cette expérience et en tirer les bénéfices !