Parution de mon livre :-)

couverture

le 8 octobre 2015 en France et en Belgique et le 10 octobre 2015 en Suisse 🙂 Des exemplaires ont déjà été envoyés en Nouvelle-Calédonie, au Québec, au Maroc, à Tahiti et en Guadeloupe !

Nous sommes maîtres de nous-mêmes

… alors que nous ne le savons même pas !

2 exemples :

1. Une séance de PNL (chemin de vie) avec une personne en bonne santé, bon mental, jeune, bref, quelqu’un de facile et de positif qui voulait travailler sur « Je recommence à faire du sport » par-rapport à « Je n’arrive pas à m’y mettre, je n’ai pas le temps, pas l’énergie, etc. »

Nous avons partagé une heure sur ses chemins de vie. Tout s’est très bien passé ! J’jétais non seulement contente de l’accompagnement fait mais aussi de la réceptivité de mon client.

J’ai appris par la suite que rien ne s’était passé durant les 7 jours suivants… Mais qu’après cette semaine-là, tout à changé, il fait tout ce qu’il avait désiré mettre en route au quotidien, et qu’en plus il a eu plein de belles surprises (compliments de son conjoint, de sa mère, de son collègue,et son enfant qui est entré dans son planning en le prenant comme un jeu)

Bref, une nouvelle énergie dans une nouvelle personne !

Pourquoi 7 jours après notre séance pour se mettre en route ? Personne n’en a aucune idée… Toujours est-il que maintenant, cela fait 2 mois que cette personne a mis en route cela, et tout va bien (très bien même) pour elle !

2e exemple (plus lourd celui-là) :

Une cliente avec une maladie auto-immune depuis 5 ans.

5e séance, nous travaillons aujourd’hui sur sa voix intérieure (mais oui, vous savez bien, cette petite voix intérieure qui peut être selon les cas porteuse ou très saboteuse !).

Nous travaillons durant 60 mn sur cette voix et simultanément sur les douleurs dues à la maladie.

Ô joie, assez rapidement finalement, cette voix a accepté d’évoluer et non seulement les douleurs ont petit à petit disparu MAIS EN PLUS cette voix – ayant évolué – a pris comme rôle de motiver les symboles soignants qui étaient apparus, et qui continuent à travailler !

Au bout d’une heure, il n’était plus question de voix limitante et saboteuse, de souffrance psychique et de douleurs physiques MAIS de détente presque totale au niveau musculaire (et je rappelle qu’il est question de douleurs chroniques dues à une maladie auto-immune), d’une évolution des symboles incroyable (le limitant étant devenu réparateur), et d’une personne qui – après la séance – était au mieux de sa forme.

Comment tout cela fonctionne-t-il ? Je n’en ai toujours pas une idée très claire ! J’ai donc appris à faire confiance tout d’abord aux symboles que mon client apporte, puis dans leur capacité à évoluer, et enfin dans les modifications corporelles agréables qu’ils induisent.

Et cela fonctionne !

Je pense être un passeur de techniques, un être humain qui sait se connecter à l’autre, et le miracle alors peut se produire :  mon client/l’autre trouve et vit ses propres solutions.

Je suis « baba » à chaque fois des possibilités incroyables de nous-mêmes ! 🙂 alors même que nous ne savions pas qu’elles étaient déjà en nous, et qu’il nous suffit de nous écouter pour évoluer !

PS. Ce n’est ni le moment ni la forme pour développer techniquement le travail qui a été fait, ce que je voulais partager figure dans le titre, le sous-titre et le développement de cet article : Nous pouvons être maître de nous-même ! 🙂

Perceptions…

En 24 heures, j’ai simultanément appris qu’un psychanalyste traitait mes méthodes de travail de « charlatanisme » (alors qu’il ne connaît ni mes méthodes ni moi) et que mon dernier client disait « ne pas en revenir (du résultat), ô merci ma belle fée » (cela après une catharsis magnifique !)
Comme quoi… la carte n’est jamais le territoire 🙂
Ma carte à moi est que je suis déçue de l’attitude d’un professionnel du « mieux-être » car si le « mieux-être » était vraiment son objectif, il aurait dit « Essayez et si ça vous fait du bien, c’est formidable » plutôt que d’avoir un jugement qui démontre qu’il est sur la défensive…
Et puis non – je ne suis pas une fée (même si ça me plairait beaucoucoup de l’être) -, j’ai simplement appris comment aider pour résilier, dépasser, aller plus loin, atteindre des objectifs ; tout cela grâce à la puissance de notre humanité… quand enfin nous la laissons transparaître !
Et j’ai plein de croyances sur ce que je fais, mon bonheur est quand elles se réalisent 🙂
Comme quoi… la carte n’est jamais le territoire… 😉
Cf. un précédent « Au jour le jour » :
http://www.sigmasolutions.me/blog/2012/12/une-carte-nest-pas-le-territoire/