Les dimensions plurielles de l’accompagnement !

La ChoZification, c’est mon bébé ! (avec mon bouquin ! Deux bébés en fait en plus de mes deux enfants !)

En ChoZification, de la 3e dimension, j’étais déjà passée cet été, avec une patactive à la 4e dimension (quand elle avait élevé un objet au dessus de tous les autres en le tenant avec la main).

Aujourd’hui, avec un petit gars de onze ans, nous sommes passés à la 5e dimension : Après et avec les objets, c’est sur leur ombre qu’il a naturellement travaillé (et fait un super boulot !) Cela a d’abord donné une couronne (en ombre donc) puis un château :

20160927_175242_resized

Ces magnifiques symboles et métaphores sont nés et ont pris place tout naturellement (et ce n’est qu’un extrait du merveilleux travail – que je ne détaille pas ici – qui a été fait ce jour) !

Ce jeune gars est parti en me serrant la main et en me disant « Merci beaucoup, Madame, c’était très bien. »