« Savoir penser » pour « Savoir être » pour « Savoir vivre »

Le succès à ce jeu de dominos dépend des deux types de croyances que vous avez par-rapport à vous-même :

Croyances de type 1 : Elles vous permettent d’abattre des montagnes et de créer votre monde 🙂 Ce sont des croyances porteuses :

– « Je sais… que je veux ! que je peux ! que je désire ! que je me permets ! alors je me donne les moyens ! »

Croyances de type 2 : Elles vous rendent malheureux ou vous font stagner ! Ce sont des croyances limitantes :

– « J’hésite… Je ne sais pas… Je ne veux pas… Je ne peux pas… Je ne désire pas… Je ne me permets pas… et donc je n’ose pas ! »

Si vos pensées font partie du type 2, souvenez-vous qu’il ne s’agit que de croyances… et que ces croyances limitantes nuisent à une vie pleine… nuisent à votre vie et à ce que vous pourriez en faire… Faites-vous alors conseiller – par un thérapeute ou un coach par exemple -, c’est tellement dommage de ne pas vivre vraiment… parce qu’on croit qu’on ne sait pas comment faire, parce qu’on hésite, parce qu’on croit qu’on ne peut pas, parce qu’on croit qu’on ne veut pas… et en fin de compte, parce qu’on croit qu’on n’ose pas… Ce ne sont que des croyances : Changez-les ! Changez vos croyances limitantes en croyances porteuses et… vivez pleinement 🙂

Et comme une image vaut plus que mille mots :

chat-avec-l-ombre-de-lion-36567021

Séance d’hypnose « Ressources »

Sigmasolutions vous propose sa première séance d’hypnose gratuite à télécharger !

[vimeo]http://www.vimeo.com/53251764[/vimeo]

Téléchargement direct du fichier .mp3 : ressources-sd.mp3

Pour toutes celles et ceux qui ont envie ou besoin de se détendre, elle vous propose d’aller à la rencontre de vos ressources inexploitées 🙂
Joli programme, n’est-ce pas ?
Veillez à vous installer confortablement, assis ou allongé, et à être certain de ne pas être dérangé durant le temps de la séance (35 mn).
Elle s’écoute avec des écouteurs, les yeux fermés de préférence.
Vous pouvez l’écouter à chaque fois que vous en ressentez l’envie ou le besoin.
Et merci d’avance de me faire un feedback, sur le site ou par courriel : ils me sont précieux 🙂

Un mot sur les symboles ci-dessous : ils signifient que ce travail est publié sous licence « Creative Commons »; c’est-à-dire que cette séance peut être utilisée, partagée et distribuée à condition que sa source soit expréssement mentionnée (donc ce site) et que ce ne soit pas pour des vues commerciales.
[ezcc]

Le cerveau peut se soigner tout seul

Article et émission très intéressants sur France Culture (relayé par Slate.fr) quant à la plasticité de notre cerveau et sa capacité à se modifier – très, très rapidement !

Il y est question de ce que peut apporter l’IRM, et j’aimerais ajouter que c’est aussi ainsi que l’hypnose, la PNL et d’autres outils psychothérapeutiques fonctionnent : des phobies peuvent très rapidement disparaître tout comme des croyances limitantes 🙂

Merci à mon amie Françoise T., sans elle, je n’aurais pas vu cet excellent lien.

Faire un feedback porteur

Il arrive que l’on blesse involontairement quelqu’un en lui faisant un feedback qui lui semble trop critique (un retour sur un texte, une présentation, etc.).
Une bonne manière de remédier à cela est la suivante :
Tout d’abord, mettre l’accent sur un point spécifique que l’on a particulièrement apprécié :
« J’ai beaucoup aimé ton introduction pleine d’humour qui nous a tous mis à l’aise. »
Puis proposer des améliorations :
« La section II m’a semblé longue et redondante, penses-tu la raccourcir à l’avenir ? »
Et enfin parler positivement du tout :
« Pour une première présentation, je te félicite : c’était intéressant, agréable à écouter et tu semblais tout à fait à l’aise. »

Dans l’enseignement, des feedback porteurs sont primordiaux (vs les corrections en rouge…)
Au lieu de raturer les copies au stylo rouge, J. Guitton signalait à chaque élève deux points principaux. Il montrait d’abord une erreur, une seule, mais que l’élève ne devait plus jamais commettre !
 »Je prenais l’élève à part pour lui enseigner la règle violée et je ne permettais guère qu’elle le fût encore. »
Et il encadrait aussi un passage que l’élève avait bien réussi en l’encourageant à exploiter cette bonne voie afin  »qu’il prenne conscience de son pouvoir et qu’il sache s’imiter lui-même dans les meilleurs moments ». (Jean-François Dortier, L’art du travail intellectuel, in Sciences Humaines N°241)

Et vous, comment faites-vous vos feedback ?

Extrait de « Traité de psychologie positive », Ch. Martin-Krumm & C. Tarquinio, 2011

3 composantes du bonheur

Les émotions positives (une vie plaisante), l’engagement (une vie engagée) et le sens de l’existence (une vie pleine de sens).(…)

Une vie plaisante
Cela consiste à ressentir un maximum d’émotions positives à l’égard du passé, du futur et du présent, ce qui implique de savoir les cultiver. Les émotions positives orientées vers le passé concernent le sentiment de bien-être, de contentement, de satisfaction et de sérénité. Il est possible d’accroître les souvenirs positifs en s’exerçant au pardon et à l’expression de la gratitude. Les émotions positives tournées vers le futur concerne quant à elle est l’espoir, l’optimisme, la foi en l’avenir et la confiance. Les émotions positives éprouvées ici et maintenant sont divisibles en deux grandes catégories : les émotions en lien avec de petits moments de bonheur fugace (induits par les sens) et les émotions tributaires de gratifications (procurées par des activités que l’on aime réalisées, telles que la lecture, une conversation intéressante, la danse, etc.). Pour reprendre sa vie un peu plus plaisante, il importe notamment de s’exercer à savourer de menus expériences quotidiennes, le plus souvent à effectuer à la hâte, comme par exemple, la prise des repas.
(…)

Une vie engagée
Cette dimension du bonheur est en lien avec la poursuite de l’engagement, de l’application et de l’absorption dans le travail, dans les relations interpersonnelles saines et les loisirs. Elle suppose d’atteindre un état de bien-être en investissant son énergie dans des activités extrêmement prenantes et valorisantes (absorption totale dans le travail par exemple, dans les relations intimes ou des loisirs). (…)
Toute activité qui concerne l’utilisation des forces de signature d’une personne peut être engageante. Par exemple, quelqu’un qui fait preuve de créativité sera encouragée à prendre des cours de poterie, de photographie ou de peinture, etc. ; quelqu’un qui fait preuve d’une grande curiosité intellectuelle et ouverture d’esprit pourra quant à lui être encouragé à dresser une liste des choses qu’il aimerait connaître et d’identifier les moyens de les découvrir et ainsi de suite. Comparées au plaisir des sens qui s’estompe rapidement, ses activités durent plus longtemps, appliquent des processus cognitifs et ne produisent pas une accoutumance rapide. L’engagement (inhérent ou non aux expériences optimales) présente un intérêt indéniable dans la mesure ou il s’agit d’un puissant antidote à l’ennui, à l’inquiétude est à la dépression. (…)
S’adonner à une activité qui nous engage pleinement (comme lire un bon livre, effectuer une tâche stimulante dans son travail, etc.) élimine l’ennui et la rumination car, afin de résoudre de façon efficace une tâche stimulante, les ressources attentionnelles sont activées et orientées vers cette tâche. De surcroît, le sentiment d’accomplissement à l’issu de la réalisation de l’activité engageante laisse de côté la rumination.

Une vie pleine de sens
Elle implique de servir une cause plus grande que soi, ce qui confère un sens des responsabilités et promeut l’adoption de valeurs éthiques (rendant par ex. Plus altruiste et tolérant). (…)
Différents moyens permettent d’y parvenir : le fait d’entretenir des relations interpersonnelles saines, de prendre à coeur son travail, de s’adonner à une passion dévorante ou d’embrasser sa vocation, d’avoir des convictions religieuses, ou encore, d’intégrer une communauté, qu’elle soit associative ou non, l’innovation artistique, intellectuelle ou scientifique, la contemplation philosophique ou religieuse. Ce genre d’activité engendre une grande satisfaction personnelle et alimente parfois le sentiment que la vie vaut vraiment la peine d’être vécue. (…)
Des études montrent également que le fait de donner un sens à ses actes et d’avoir des objectifs aide les personnes à récupérer ou à rebondir rapidement face à l’adversité, et protège contre le sentiment de désespoir et de manque de contrôle. De surcroît, les patients dont les vies sont imprégnées de signification sont plus enclins à résister face à une situation difficile, plutôt que d’abandonner. (…)

La pleine vie
La pleine vie implique la satisfaction de vie et le bonheur et représente plus que la somme de ses composantes, précédemment exposées : une vie plaisante, engagée et pleine de signification, qui ne sont pas exclusives, ni exhaustives. Peterson et ses collègues ont constaté que le plaisir, l’engagement et la signification sont des voix empiriquement identifiables du bonheur mais qui ne sont pas incompatibles. En conséquence, ces trois composantes peuvent être poursuivies simultanément, s’associant chacune a plus de satisfaction de vie.

Charles Martin-Krumm & Cyril Tarquinio, Traité de psychologie positive, 2011

Séances d’hypnose gratuites en mp3

En attendant que nos propres séances d’hypnose à télécharger soient prêtes, voici celles d’Olivier Lockert qui sont (et nous les avons toutes testées) tout simplement magnifiques : si vous voulez vous faire du bien, n’hésitez pas 🙂 c’est ici :
http://mp3-hypnose-gratuit.com/pages/telechargements_cat1.php
Et vos feedback nous feront (et nous les ferons suivre à Olivier) toujours plaisir : contact@sigmasolutions.me